Archives pour la catégorie Uncategorised

Maîtres des médias: Des entrepreneurs de London transforment leurs passions de l’école secondaire en profits

Les entrepreneurs David Aideyan, Ayush Vaidya et Nick Lavery de London, en Ontario, suivent leur propre rythme.

Pour les deux jeunes de 20 ans, David et Ayush, il s’agit de leur entreprise. Ils sont propriétaires du Everest Media Group, où ils vendent des services de médias et un catalogue de rythmes rap, hip-hop et R & B aux musiciens. Durant leur adolescence, pour s’amuser, Ayush créait des morceaux instrumentaux et David chantait du rap pour l’accompagner. Avec le temps, leur activité préférée du secondaire est devenue une affaire profitable.

Au secondaire, Nick aimait un autre médium — la vidéo. Il filmait tout, des excursions en famille aux jeux de basketball. Ses amis étaient impressionnés, et sa réputation s’est bâtie. Certains athlètes de son école secondaire lui ont même demandé de produire des vidéos d’eux, durant le jeu. Grâce à cette activité, Nick a reçu une subvention du gouvernement ontarien accordée aux entreprises estivales. L’idée de Nick consistait à filmer les grands moments sportifs des joueurs de football et de basketball du secondaire. Ces athlètes ont ensuite utilisé les vidéos pour attirer l’attention des équipes universitaires.  David Aideyan

Lorsqu’il a commencé l’université, Nick, 22 ans, a réorienté son entreprise des vidéos sportives vers les vidéos commerciales. Son entreprise, Take5 Digital, a produit des vidéos pour de nombreux clients, notamment l’équipe de hockey junior les Knights de London et un cabinet local d’avocats. (Pictured: David Aideyan)

Les trois entrepreneurs ont un point commun, en plus d’être jeunes, créatifs et propriétaires d’une entreprise de médias : ils sont diplômés du programme Entreprise Étudiante de JA Région de London. Ils reconnaissent que le programme leur a fourni les éléments essentiels — les compétences, l’expérience et la motivation — pour réussir en affaires.

« J’ai réalisé que démarrer une entreprise était un choix viable de carrière », dit Nick.

Suivre le rythme des affaires

Après le secondaire, Ayush a étudié les sciences médicales à l’université, durant deux ans, tandis que David a étudié l’économie. Ils étudient maintenant ensemble à l’école de gestion Ivey, de l’Université Western et ils paient une grande partie de leurs frais de scolarité grâce aux revenus d’Everest.

Ils gèrent 10 réalisateurs qui produisent des rythmes auxquels Everest vend les droits à environ 1 500 clients. De plus, Everest offre d’autres services, notamment la conception graphique, la conception Web et la production musicale, afin d’aider concrètement les musiciens à se créer une image professionnelle. Ayush Vaidya

« Nous nous occupons des affaires, afin que les gens puissent se concentrer sur la musique », dit Ayush.

Avant Everest, leur expérience formative en affaires provenait de JA. Ils se souviennent surtout d’une leçon : créer sa propre marque unique. « Il faut trouver ce qui représente une grande valeur », dit David. Traiter avec des gens de différentes personnalités a également été une occasion d’apprentissage. « Une entreprise qui adopte la diversité réussit à trouver des idées particulièrement novatrices. JA nous a aidé à comprendre ce principe », affirme-t-il. (Pictured: Ayush Vaidya)

Ayush reconnaît que son entreprise de JA (vendre des arbres « souvenirs » pour un parc) lui a appris comment trouver des clients (un marché de fermiers de London). « Aujourd’hui, nous orientons notre stratégie de marketing vers Instagram et un site nommé SoundClick. Nous tenons à accorder la priorité à certaines plateformes et à y exceller pour vendre des morceaux instrumentaux », dit Ayush.

 

L’entreprise de rêve devient réalité

Nick Lavery(Nick Lavery)

Tout comme les partenaires d’Everest, Nick reconnaît que JA l’a convaincu que l’entreprise à laquelle il rêvait pouvait devenir une réalité. « Bon nombre de mes amis ne trouvent probablement pas que mon occupation, soit de gérer une entreprise maintenant, constitue une source de revenus », dit Nick. « JA m’a considérablement influencé à prendre cette décision. »

Au Collège universitaire King’s, à London, où il étudie le commerce, Nick a obtenu un contrat pour produire une vidéo pour l’équipe de football de l’Université Western. Un contrat en a amené un autre — filmer les périodes d’entraînement et les matchs du club de football les Beefeaters de London, filmer une saison de football des Gryphons de Guelph et produire une vidéo pour le 50anniversaire des Knights.

Et les affaires ont continué lorsqu’un commanditaire des Knights a demandé à Nick de créer des vidéos promotionnelles destinées à être projetées sur l’écran central durant les matchs. Son portfolio commercial comprend maintenant des vidéos pour la société U. S. Steel Canada, le Huron-Perth Catholic District School Board, un club de sport et un restaurant de London.

Au cours de la dernière année, Nick a interrompu ses études universitaires afin de faire croître son entreprise. Il concilie maintenant travail et études.

Bev Robinson, présidente de JA Région de London, dit que les élèves émérites peuvent appliquer les leçons de JA à la vie après le secondaire. En plus des compétences essentielles en entrepreneuriat et en relations interpersonnelles, JA leur fournit un environnement où ils peuvent échouer sans conséquences graves, et ainsi en apprendre au sujet des affaires et de la résilience.

Sur le marché du travail, devenu extrêmement compétitif, les étudiants de JA ont un pas d’avance, car ils savent entrer dans une pièce, présenter des idées, diriger une véritable entreprise, créer une marque et défendre des idées. « Le pouvoir, dit Mme Robinson, consiste à réussir à se vendre avec confiance. »

Nick est d’accord. « Lire une livre de cours a ses limites. Il faut passer à l’action et avoir la chance de mettre les compétences en pratique. »

____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

Mettre la Littératie Financière en Pratique au Sein Même de JA Canada

Ed sweater[Ed Zdyb (left) and Andre Gallant, JA Canada’s National Program Manager, showing off their (questionable) fashion choices.]

Certaines personnes travaillent sans relâche « dans les coulisses » afin de permettre à JA Canada d’exercer son mandat chaque jour et de progresser en tant qu’organisation. Bien que ces personnes soient rarement sous les projecteurs, leur contribution est inestimable. Une de ces personnes est Ed Zdyb, le directeur des finances de JA Canada. Il supervise et gère le budget, et assure le suivi des revenus et des dépenses de l’organisation. Pour souligner l’importance du travail d’Ed et dresser un portrait d’ensemble des tâches d’ordre financier à réaliser chez JA Canada, il a rédigé un court blogue sur son rôle, les défis qu’il doit relever pour gérer le budget d’un organisme à but non lucratif, de l’importance de préparer des rapports financiers et de la transparence ainsi que du processus d’établissement d’un budget annuel.

Je travaille pour JA Canada depuis environ six mois. Mes fonctions sont d’établir des rapports financiers et d’améliorer le processus tant pour les intervenants internes (équipe de direction, comités, conseil d’administration) que pour les intervenants externes (donateurs, gouvernement, JA Worldwide). Au cours de mes 40 années d’expérience, acquise principalement au sein d’organisations à but non lucratif et d’organismes de bienfaisance, j’ai surmonté pratiquement toutes les difficultés possibles et imaginables en matière de rapports financiers. Dans le cas de JA Canada, je dois faire le suivi des revenus et des dépenses de sorte à assurer l’exactitude des données et la responsabilité financière de l’organisation. Pour ce faire, nous utilisons une comptabilité par fonds : nous séparons les activités en « lots » et les traitons selon des critères établis par le conseil d’administration et les donateurs.

Il y a également des règles comptables à respecter, qui sont établies par des organismes de normalisation comptable comme Comptables professionnels agréés Canada, afin d’assurer l’uniformité des rapports financiers dans l’ensemble des organisations à but non lucratif, d’organismes de bienfaisance et associations. De cette façon, une partie prenante qui envisage de s’associer à un organisme (notamment au moyen d’une entente de contribution pluriannuelle) peut en évaluer la stabilité financière de façon fiable. Lorsqu’il s’agit d’un organisme comme JA Canada, l’élément clé pour tout département de comptabilité est d’être en mesure d’utiliser les nombres et les fonds d’une façon transparente et que toutes les parties prenantes comprendront. C’est ce que j’appelle « raconter une histoire cent-sée ».

Le principe « d’histoire » entre en jeu lorsqu’on établit un budget, que ce soit pour un projet ou pour JA Canada dans son ensemble. Il faut par la suite être en mesure de préparer un rapport pour indiquer si le projet a atteint ses objectifs. Dans la plupart des cas, les résultats ne sont pas juste d’ordre financier. Ce qui importe habituellement le plus aux yeux d’une partie prenante est que son don ait été utilisé judicieusement et que les objectifs convenus ont été atteints. Ces attentes nécessitent une active participation de tous les départements de JA Canada. Un budget efficace (pour un projet ou autre) doit être axé sur un texte qui explique quels engagements sont requis (besoins) – et pourquoi –, quelles activités sont nécessaires pour répondre aux besoins, qui doit faire partie du processus (membres du personnel, départements, etc.), comment les mesures proposées seront gérées, les coûts approximatifs pour obtenir les résultats escomptés et comment ces résultats seront mesurés et consignés (faire plus que simplement dresser la liste des dépenses et de la comparer au budget).

Ces éléments « d’histoire » existent dans le secteur privé, mais les résultats sont habituellement plus faciles à déterminer, soit la mesure dans laquelle une entreprise a atteint les profits escomptés. Dans le monde des organisations à but non lucratif, ce n’est pas aussi simple : le « profit » doit être évalué en avantages sociaux. Par exemple, est-ce que JA Canada a augmenté le taux de participation des jeunes à ses programmes? Est-ce que JA Canada a su profiter de la hausse du soutien offert par les bénévoles? La sensibilisation à la marque de JA a-t-elle connu un essor au Canada? De quelle façon JA Canada a-t-elle utilisé ses ressources (dons, contributions et personnel) et dans quels buts? Bien que l’argent soit important, c’est habituellement les « éléments d’une histoire cent-sée » qui s’avèrent les plus précieux.

Ed Zdyb
Directeur des finances, JA Canada
____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

Bénévolat au Gala du Temple de la Renommée de L’Entreprise Canadienne

CBHF 2016_282(JA Central Ontario Achiever, Andre Severin, speaks on stage at the Canadian Business Hall of Fame Gala Dinner)

J’ai vécu une expérience phénoménale au gala du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne. Mon groupe de bénévoles et moi avons rencontré de grands dirigeants du monde des affaires — une occasion tout simplement exceptionnelle! Le bénévolat nous a permis de passer de merveilleux moments, et nous avons eu la chance de prendre le repas en compagnie de personnes très influentes.

Les récits que les nouveaux membres du Temple de la renommée de l’entreprise ont racontés cette année ont été une véritable source d’inspiration. Ces personnes ont cumulé de grandes réussites durant les périodes où elles ont dirigé leurs entreprises. L’expérience de Frank Hasenfratz a été un excellent exemple d’entrepreneuriat : il a quitté la Hongrie pour immigrer au Canada et il a ouvert une petite boutique qu’il a progressivement convertie en une grande entreprise. Linda Hasenfratz a fait fructifier le travail de son père et durant son mandat à la direction, elle a transformé Linamar en une entreprise évaluée à plusieurs milliards de dollars. Elle a réalisé d’incroyables exploits durant son mandat de dirigeante de l’entreprise. Nous avons également entendu de remarquables histoires de Gord Nixon et d’Ed Clark, anciens PDG de deux grandes banques canadiennes. Gord Nixon a été le PDG de la Banque Royale du Canada pendant plus de 10 ans, et il a permis à l’institution financière de croître et d’augmenter ses profits. Ed Clark, ancien PDG du Groupe Banque TD, a instauré à la banque sa philosophie axée sur le client, ce qui a permis à l’institution financière de récolter de nombreux prix pour un service à la clientèle exceptionnel. Les récits de leurs deux expériences à la direction de banques qui valent plusieurs milliards de dollars ont été tout simplement extraordinaires. Un autre nouveau membre, Rick George, a augmenté la valeur de Suncor Energy de 1 milliard de dollars à 50 milliards de dollars, durant son mandat de PDG. J’ai été très étonné d’apprendre comment il a réussi à transformer la compagnie en la plus grande société publique d’énergie au Canada. Les parcours des cinq nouveaux membres ont été une source d’inspiration pour tous les bénévoles. Depuis que je connais leurs expériences, je suis motivé à déployer encore plus d’efforts pour réussir comme eux.

EDITED CROP(JA volunteers at the Canadian Business Hall of Fame Gala)

Durant ma période de bénévolat au gala, j’ai entendu les récits des nouveaux membres et j’ai rencontré de grands dirigeants du monde des affaires. Les autres bénévoles et moi avons accompagné les invités à leurs tables, et avons également eu le privilège de discuter avec eux. Le moment clé pour moi a certainement été lorsque j’ai présenté Frank Hasenfratz à tous les invités, au début de la soirée. Durant le gala, j’ai également rencontré d’autres formidables champions et je me suis fait de très bons amis. Nous nous sommes très bien entendus durant toute la journée, et j’ai hâte de les revoir. Je remercie grandement JA Canada de m’avoir permis de devenir bénévole au gala et de rencontrer de si grands dirigeants d’entreprises.

Andre Severin
Champion, JA Centre de l’Ontario
____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

 

Les Lauréats Des Prix de JA Se Remémorent le Gala du Temple de la Renommée de L’Entreprise Canadienne

CBHF 2016_114(Left to Right: Jordan Williams, Tiffany Hou, Mairi McKinnon, Nataleigh Ballantyne, Maude Keyser, Taylor Manning, Liat Fainman-Adelman)

Chaque année, JA Canada rend hommage aux étudiants les plus talentueux, de l’ensemble du pays, dans le cadre du programme de bourses et prix nationaux de 2016. Devant plus de 350 candidatures, il n’a pas été facile de trier et de sélectionner les meilleurs candidats.

Le fait de remporter un des prestigieux prix de JA offre également aux étudiants la merveilleuse occasion d’assister et de prononcer un discours au dîner-gala du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne. Cette année, nous avons accueilli six étudiants, du pays entier, à Toronto, et les avons invités à passer quelques jours dans la ville et à y vivre une expérience exceptionnelle. Ces étudiants ont été les lauréats du Prix Inspiration de Deloitte, du Prix Peter Mansbridge pour le changement positif et du Prix des jeunes dirigeants Peter Mansbridge.

L’aventure a consisté à regarder un match éliminatoire des Raptors de Toronto dans le « parc jurassique » et à observer la ville du haut de la tour CN. Grâce à nos partenaires de Deloitte, nos étudiants ont également eu la chance de participer à un atelier pratique afin de perfectionner les discours qu’ils prononceraient devant environ 1 000 cadres d’entreprises, lors du dîner-gala.

Student award pic 1

Les six lauréats ont prononcé des discours absolument parfaits, et tous les spectateurs ont affirmé qu’il s’agissait des moments clés de la soirée!

Trois de nos lauréats décrivent leurs expériences :

Visiter Toronto a été toute une expérience, malgré le fait que nos résidences se trouvaient dans le secteur du nord de la ville. Ce voyage de trois jours a été absolument unique et digne des plus grandes vedettes. Notre horaire a débordé d’activités; je pense aux ateliers d’art oratoire, aux séances de coiffure et de maquillage, aux tours guidés de la ville et aux soirées tardives VIP. Mais ce n’est pas tout. J’ai passé mes journées avec quelques-uns des meilleurs étudiants de JA et je suis extrêmement reconnaissante d’avoir vécu cette incroyable expérience! — Liat Fainman-Adelman, JA Centre de l’Ontario.

Mon voyage à Toronto, offert par JA Canada et Deloitte, est une expérience que je n’oublierai jamais. Je dois avouer que j’avais un peu le trac de voyager seule et de loger avec des étrangers, mais dès que j’ai rencontré les autres étudiants, c’est comme si on se connaissait depuis toujours. Nous avons tous eu des atomes crochus. Tous les étudiants ont été respectueux, dynamiques et professionnels, et je n’aurais pas pu espérer rencontrer un meilleur groupe de gens avec qui interagir. Notre accompagnatrice a également été fantastique. Grâce à sa personnalité dynamique et enthousiaste, elle nous a tous mis à l’aise et nous a accueillis chaleureusement. Avant la journée bien chargée du gala, nous avons passé un peu de temps à explorer le centre-ville de Toronto; nous avons dîné dans un restaurant mexicain traditionnel, nous avons vu une partie du match des Raptors dans le « parc jurassique » et avons admiré la splendide vue nocturne du haut de la Tour CN. La soirée du gala a été extraordinaire; j’ai rencontré un grand nombre de dirigeants d’entreprises qui ont réussi à devenir des sources d’inspiration et d’influence et j’ai même discuté avec Peter Mansbridge. J’aimerais bien revivre cette expérience, car ce voyage a été sans aucun doute un moment marquant de ma vie. — Taylor Manning, JA Terre-Neuve et Labrador.

Student award pic 2

Lorsque j’ai appris que j’allais recevoir le Prix Inspiration de Deloitte, qui comprend un voyage à Toronto et un billet pour le gala du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne, j’ai été absolument ravie. Quand je suis arrivée à Toronto et que j’ai rencontré l’équipe du personnel si dévoué de JA, j’ai rapidement réalisé que ces deux jours deviendront inoubliables pour moi. Le fait de voir les grands efforts que JA Canada a déployés pour assurer la réussite du gala a été une vraie source d’inspiration. J’ai également été impressionné de découvrir tout l’appui que ce grand organisme reçoit de la part de nombreux cadres d’entreprises canadiennes. Mon expérience à Toronto, avec JA, a été unique. Quelle excellente façon de passer du statut de membre du programme Entreprise Étudiante de JA au statut de diplômée de JA! — Mairi McKinnon, JA Nouvelle-Écosse

Nous sommes extrêmement fiers de nos lauréats des prix nationaux de 2016! Notre prochaine ronde de prix débute en janvier 2017 : il n’est jamais trop tôt pour commencer à préparer sa candidature!

Student award pic3

____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

 

Présentation De Notre Nouveau Concepteur Multimédia

Reggie Blog Picture

Bonjour à tous! Je me nomme Reggie Bamrah et je suis très heureux de me présenter en tant que nouveau concepteur multimédia de JA Canada. Je suis très enthousiaste à l’idée de travailler sur l’image de marque de JA et de faire partie d’une organisation qui aide les jeunes Canadiens à obtenir les outils et les compétences nécessaires pour réussir dans un environnement d’affaires en constante évolution.

À mon avis, les principes de base de JA (les trois piliers), soit la préparation au travail, l’entrepreneuriat et la littératie financière, constituent des éléments essentiels de la réussite. On ne répète jamais assez à quel point il est important que les étudiants acquièrent ces compétences indispensables. Je me souviens, lorsque j’ai obtenu mon diplôme et que j’essayais de trouver ma voie dans mon tout nouveau domaine. Il n’y a aucun doute que si j’avais connu ces principes de base, ma vie aurait été beaucoup plus facile. Lorsque je suis arrivé sur le marché du travail, les compétences pratiques, comme la gestion de l’argent, les comportements à adopter lors des entrevues, la communication et le raisonnement critique étaient très importants pour obtenir un emploi et épargner de l’argent. Les programmes que JA offre préparent les jeunes à tous ces aspects et même plus.

Arriver dans une organisation sans but lucratif, alors qu’avant je travaillais dans le domaine du détail, a été tout un changement (positif, je vous assure!). Je sens que j’exerce un meilleur contrôle sur les projets; j’ai la liberté de planifier et d’organiser ma journée, mais je peux aussi influencer la stratégie de marketing de JA. Créer des concepts qui plaisent à divers publics et collaborer avec les différents bureaux locaux partout au Canada seront des expériences très intéressantes et stimulantes. C’est très agréable de faire partie d’une incroyable équipe dont l’objectif « est d’inspirer et de préparer les jeunes à réussir dans une économie mondiale ».

J’ai été ravi de rencontrer toute l’équipe et de mieux connaître l’organisation, grâce à l’ensemble des réunions d’orientation avec les services d’éducation, de mobilisation des jeunes et de l’administration. J’ai également eu l’occasion de rencontrer des gens très créatifs du site d’apprentissage Spongelab Interactive, avec qui nous collaborons pour créer un jeu interactif qui enseignera aux étudiants les rouages de l’entrepreneuriat ainsi que la façon de démarrer et d’exploiter une entreprise.

Ma première semaine à JA a été très occupée : j’ai participé à la préparation des documents de marketing pour le gala annuel du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne, et j’ai géré la disposition des panneaux et des affiches afin de donner un certain style à la soirée. Je suis très heureux de savoir que je contribuerai à de nombreuses autres initiatives qui sont actuellement à l’étape de préparation, notamment, le Next Generation Leaders Forum — une conférence qui rassemble des étudiants du monde entier, durant une semaine, afin de leur permettre de former des équipes et de collaborer pour surmonter des défis du véritable monde des affaires — et Skills Map, une application mobile qui permettra aux étudiants d’apprendre à leur propre rythme.

En tant que concepteur, je dois générer des idées qui sont utiles et qui aident les gens ainsi que la collectivité. Les valeurs et les convictions de JA Canada s’harmonisent parfaitement avec ce rôle. J’ai déjà été bénévole pour d’autres organismes à but non lucratif et j’ai participé à des projets communautaires. C’est dans mon rôle de bénévole que j’ai accompli le meilleur de moi-même. Je suis extrêmement heureux de continuer à créer des concepts captivants qui aident les étudiants à réussir et à devenir les dirigeants de demain!

Reggie Bamrah
Concepteur multimédia, JA Canada

____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

Rendre l’apprentissage amusant

JA Excelerate

Il y a près de 60 ans, JA Canada a offert aux étudiants canadiens un aperçu de l’apprentissage par l’expérience, grâce au lancement de notre programme Entreprise étudiante. Il était novateur et captivant. Aujourd’hui, JA Canada offre 15 programmes à 250 000 étudiants, partout au pays, et l’organisme continue de créer de nouvelles expériences d’apprentissage fascinantes. Un élément essentiel de cette innovation est l’introduction du contenu numérique et de l’apprentissage par les jeux, ainsi que la ludification de notre contenu électronique. Une étude complétée en février 2015, par le Boston Consultancy Group (BCG), nous a permis de valider cette approche. Les consultants nous ont recommandé de, notamment, « accorder la priorité à l’enseignement “hybride” et d’utiliser la technologie pour réaliser la vision ». En suivant cette approche validée, JA a la certitude d’appliquer des méthodes d’enseignement qui reposent sur de solides bases de recherche, de pratiques exemplaires et de tendances modernes.

Lors de la première étape de notre initiative JA Excelerate, nous avons ajouté des éléments numériques à trois de nos programmes les plus populaires, soit l’Économie pour le succès, Bien plus que de l’argent et Notre monde des affaires, et des éléments numériques seront bientôt ajoutés au programme Votre propre entreprise, récemment mis à jour. Au départ, les améliorations apportées aux programmes étaient simplement des présentations numériques de diaporamas; elles sont rapidement devenues des vidéos et des activités HTML interactives. Le raisonnement est simple : les étudiants d’aujourd’hui ont grandi dans l’univers numérique. Plutôt que de leur demander de revenir à l’âge du crayon et du papier, JA Canada les rejoint là où ils sont déjà rendus. La rétroaction des professeurs et des bénévoles a été très positive face à ces initiatives, surtout lorsqu’il a été question de l’engagement des étudiants envers les programmes.

Un contenu merveilleux est important, mais il ne garantit pas l’engagement. L’école compte sur des mécanismes de motivation externes, comme la présence obligatoire et les notes, alors nous devons donner aux étudiants des raisons d’interagir avec notre contenu pour leur propre intérêt. Place alors à la ludification — l’idée d’introduire des éléments de jeu à des situations éloignées de ce contexte. Par exemple, accorder des « points d’expérience » pour avoir interagi avec le contenu, offrir des prix en échange des points accumulés et attribuer des noms ou des titres ingénieux sont des concepts de l’univers du jeu qui servent à motiver les utilisateurs à utiliser les plateformes fréquemment et à bâtir des communautés axées sur le mérite. Il s’agit d’une pratique émergente dans le domaine de l’éducation, et elle a montré des résultats prometteurs en ce qui concerne l’engagement des apprenants.

Ces deux concepts, l’apprentissage par le jeu et la ludification, garantiront que JA continuera d’offrir des programmes dynamiques et enrichissants.

Andre Gallant
Gestionnaire national des programmes, JA Canada

____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

Le dîner de gala du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne et la cérémonie d’intronisation de 2016 approche à grands pas

CBHF 2016 Class of Companionsv3
        Linda Hasenfratz, Gordon M. Nixon, W. Edmund Clark, Frank Hasenfratz.
Not pictured: Rick George.

Il va sans dire que, dernièrement, le bureau central de JA Canada est en pleine effervescence. Le 38e dîner de gala annuel du Temple de la renommée de l’entreprise canadienne (TREC) et la cérémonie d’intronisation subséquente auront lieu le 12 mai, au Palais des congrès du Toronto métropolitain. Le personnel de JA Canada aide actuellement l’équipe du TREC à régler les derniers détails de ce qui s’annonce une autre soirée mémorable de célébration.

Peter Mansbridge, journaliste principal de CBC, animera la soirée durant laquelle on rendra hommage aux plus grands dirigeants d’entreprises du Canada, pour leurs carrières exemplaires en affaires et pour leurs contributions dévouées aux collectivités.

Cette année, le TREC salue fièrement les compagnons distingués de la promotion de 2016 : W. Edmund Clark, Rick George, Frank Hasenfratz, Linda Hasenfratz et Gordon M. Nixon. Nous rendons hommage à chaque compagnon, non seulement pour leurs réussites professionnelles, mais aussi pour l’exemple qu’ils ont montré en tant que modèles dévoués à la réussite des générations futures de notre pays.

Bien entendu, ce qui rend cette soirée aussi spéciale pour nous, plus particulièrement, est le fait que nous aurons l’occasion de saluer quelques-uns des meilleurs talents de JA Canada! Chaque année, JA Canada offre de nombreuses distinctions et bourses nationales afin de récompenser le leadership et les contributions de jeunes aspirants. On rendra hommage à quatre lauréats du prix Inspiration de Deloitte et aux lauréats des prix Peter Mansbridge pour le changement positif et pour jeune dirigeant. Durant le dîner de gala, certains jeunes auront même l’occasion de prononcer un discours devant d’importants cadres d’entreprises du pays! Un jour, ces jeunes talents auront peut-être leur place dans Ordre du temple de la renommée de l’entreprise.

Comme vous le savez sans doute maintenant, cette soirée représente pour nous l’un des moments les plus importants de l’année, et nous sommes très fiers d’y participer. Ce qui rend la soirée également importante est le fait que les recettes du gala nous aideront à multiplier les occasions de perfectionnement en leadership, de recruter plus de bénévoles et d’offrir aux jeunes des versions numériques de nos principaux programmes de formation en affaires qui soutiennent nos trois piliers : la littératie financière, la préparation au travail et l’entrepreneuriat. Nous avons hâte à cette magnifique soirée et nous débordons d’anticipation et d’espoir.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du 38groupe de compagnons et pour connaître les détails du dîner de gala ainsi que les candidats de 2017, visitez le site cbhf.ca et abonnez-vous au compte @CBHallOfFame sur Twitter.

Daniel Kim
Adjoint au marketing et aux communications, JA Canada

2015 Class of Companions_webLast year’s Class of Companions of the Canadian Business Hall of Fame

____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

Présentation De Notre Nouvel Adjoint Au Marketing Et Aux Communications

Blog photo 1
Bonjour! Mon nom est Daniel Kim, et je suis très heureux de me présenter en tant que plus récent membre du bureau national de JA Canada. J’assume le rôle d’adjoint au marketing et aux communications et j’ai très hâte de contribuer aux nombreux projets du côté médias et commercialisation de la marque de l’organisation — ce qui inclut la rédaction du présent blogue! J’ai commencé il y a à peine une semaine et je suis entré dans le feu de l’action! Je tiens à rédiger mon premier article de blogue pour me présenter brièvement et pour révéler ce qui m’a inspiré à me joindre à la merveilleuse équipe de JA Canada, ici à Toronto.

Au cours de la dernière semaine, j’ai déjà acquis de nombreuses connaissances au sujet de l’histoire de JA Canada, sa structure organisationnelle, ses divers services et sa perspective dynamique face à l’avenir. Je dois tout aux réunions d’orientation très instructives et amicales avec mes collègues du bureau; ils m’ont si bien accueilli et ont patiemment répondu à mes questions. Je tiens donc à leur transmettre mes remerciements. Les circonstances favorables m’ont également permis d’assister à la réunion de JA sur les communications régionales d’Amérique, qui a eu lieu la semaine dernière, et de découvrir l’immense collaboration prévue ou imminente avec nos partenaires mondiaux. J’ai hâte de collaborer de près avec eux — et avec nos bureaux locaux au Canada — au cours des prochaines semaines.

L’énoncé de mission de JA Canada, « inspirer les jeunes et les préparer à réussir dans une économie mondiale », m’impressionne. Je suis un grand défenseur de l’éducation de jeunes et je crois qu’il faut mobiliser nos jeunes dirigeants et les préparer à affronter notre économie qui évolue constamment. J’ai toujours tout fait pour participer à la défense des causes qui m’étaient chères; j’ai fait du bénévolat et j’ai participé à des activités parascolaires autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ma collectivité. J’ai commencé il y a à peine une semaine et je constate déjà de nombreuses différences entre le secteur privé et le secteur sans but lucratif. JA Canada s’oriente grâce à des stratégies créatives, des perspectives claires et des plans détaillés pour aller de l’avant. Toutefois, on ne peut atteindre les objectifs que grâce au financement de nos généreux supporters qui croient en notre travail. Je constate les défis uniques — mais aussi les occasions — qui se présentent aux organismes de bienfaisance et sans but lucratif, partout au pays, au quotidien.

Je partage les valeurs et les convictions de JA Canada selon lesquelles il faut investir dans nos jeunes afin de leur assurer une bonne préparation au travail, éveiller leur esprit entrepreneurial et développer leur littératie financière. Nos programmes de formation reposent sur ces trois piliers qui soutiennent notre énoncé de mission. De plus, en tant que récent diplômé, je ne saurais trop insister sur importance de ces piliers et sur la manière dont ils ont grandement influencé ma vie, d’une façon ou d’une autre, dès que j’ai quitté le campus de l’école et que je suis entré sur le marché du travail. Agir de façon professionnelle au travail, réfléchir rapidement, utiliser son imagination pour accomplir le travail et gérer un budget personnel sont des aspects importants dans la carrière — et la vie — d’une personne, peu importe où elle travaille ou quel métier elle exerce. Qu’un étudiant choisisse de poursuivre une carrière en affaires ou non, les leçons et les valeurs retenues des programmes de JA Canada l’aideront. Il n’y a
aucun doute à ce sujet.

À mon avis, un des merveilleux aspects du travail de sensibilisation ou de l’environnement sans but lucratif est de se retrouver dans un milieu où tous les membres collaborent afin d’accomplir une mission clairement énoncée. Ici, à JA Canada, on constate une convergence des objectifs vers une grande mission. On travaille avec un groupe de gens fortement unis dont les valeurs s’harmonisent, et soudainement, on n’a plus l’impression de travailler — ça devient une passion.

Je suis ravi de contribuer aux efforts de JA Canada pour atteindre son objectif d’aider un million d’étudiants par année, avant 2020. Je me considère chanceuxde participer à cette entreprise.

Daniel Kim
Adjoint au marketing et aux communications, JA Canada

____

N’oubliez pas d’aimer la page Facebook de JA Canada ni de partager ce statut avec vos proches!

Vous pouvez également suivre JA Canada et interagir avec l’organisme, sur le compte Twitter @JA_Canada.

Pour conclure, jetez un coup d’œil au tout NOUVEAU compte Instagram de JA Canada, @JA_Canada; vous y trouverez des photos des moments mémorables et des activités quotidiennes!

RRVS-JA Bloghorizontal

Création de l’École virtuelle Royden Richardson

Le bénévolat est la clé de la réussite de JA (anciennement Jeunes Entreprises) et la pierre angulaire sur laquelle repose l’expérience offerte par JA. Le recrutement, le maintien en poste et la préparation des bénévoles sont des facteurs primordiaux pour que les programmes de JA aient l’effet escompté dans l’ensemble du pays.

Grâce à un don généreux de la famille Richardson, une école virtuelle a pu être fondée à l’intention des bénévoles, dans le but de les aider à maximiser la portée des programmes et à leur offrir la formation élémentaire ainsi que le perfectionnement nécessaires pour y arriver. J’ai été embauchée à l’époque pour créer et lancer l’École virtuelle Royden Richardson, et mon cheminement depuis a été incroyablement instructif et gratifiant. La plateforme, qui fournit aux bénévoles de JA les outils requis pour les préparer à transmettre leur savoir en tout temps et peu importe l’endroit, est au cœur même de la stratégie numérique de JA Canada (JA Excelerate). L’objectif est que chaque bénévole puisse facilement naviguer dans un environnement numérique dynamique, auquel il est possible d’accéder à distance. De cette façon, JA peut continuer d’élargir son répertoire de bénévoles tout en s’assurant que ces derniers réussissent bien, tant aujourd’hui que demain. De plus, l’utilisation de la technologie permet d’accroître la pertinence et l’envergure de l’expérience des bénévoles, d’améliorer la qualité et le niveau de préparation ainsi que de répondre aux besoins des bénévoles.

JA Canada s’est engagé à faire preuve d’ouverture dans toutes ses communications, et c’est pourquoi nous avons entamé le projet de l’École en tenant de nombreuses discussions avec les intervenants clés (notamment les bureaux locaux au pays, les bénévoles, les élèves et les anciens). Après ces discussions initiales, j’ai étroitement collaboré avec nos partenaires de développement et de conception de la plateforme (Spongelab et Avi Studio) afin d’intégrer les pratiques exemplaires des bureaux locaux canadiens en matière de recrutement, de formation et de mobilisation. Nous avons également ajouté des fonctionnalités de réseautage et de bénévolat à micro-échelle afin d’améliorer l’expérience des membres de la communauté de bénévoles.

Le résultat final? Un site fiable et détaillé, dans lequel il est facile de naviguer et dont la maintenance est simple. Afin de répondre aux divers besoins et aux situations particulières des bénévoles, le site prend en charge plusieurs types de médias et permet ainsi de tenir compte de tous les styles d’apprentissages. Nous sommes extrêmement fiers de présenter une plateforme agréable à l’œil, empreinte de modernité, dynamique et représentant l’excellence en éducation.

C’est donc avec un immense plaisir que JA profite de la Semaine de l’action bénévole pour dévoiler sa toute nouvelle démarche stimulante à l’égard de la mobilisation de la communauté des bénévoles. Je vous encourage donc à en apprendre davantage sur JA et son incidence sur les jeunes en créant un compte afin de tout savoir sur nos efforts visant à sensibiliser et à mobiliser nos bénévoles et la communauté générale de JA.

Safia Dakri, JA Canada

Directrice, École virtuelle Royden Richardson